Mardi 17 Octobre 2017

Ce magazine en ligne est consacré à la Veille Technologique et à l'Innovation, principalement dans les domaines des technologies nouvelles et de l'informatique.

En partenariat avec l'ASPROM, il permet d'aborder l'activité quotidienne en matière d'audiovisuel, de télécommunication, d'informatique et d'électronique.

Il présente des articles à la pointe de la technique, rédigés par des spécialistes de premier plan.

Sponsoring
Dites « non » au Wi-Fi, dites « oui » à l’ASFI
Publié le 6 Mai 2005

Nul dégât collatéral de la campagne pour le référendum sur la constitution européenne derrière ce titre. Mais une décision d’une commission française, en l’occurrence la Commission Générale de Terminologie et de Néologie, qui vient d’être publiée au Journal Officiel. Selon cette commission administrative, dont la France a le secret, il convient de traduire les mots anglo-américains liés à Internet (une première salve il y a quatre ans proposait déjà un certain nombre de traductions, tel que « Mel » pour « e-mail » ou « jeunes pousses » pour « startups »)...

Ainsi, ses « sages » ont-ils planché et ont sorti de leur bottes, dignes de celles de Francis Lalanne, un certain nombre de néologismes créés tout spécialement pour bouter l’anglais ou le franglais, du langage … Résultats les plus spectaculaires : la Commission veut remplacer le Wi-Fi – pourtant diablement rentré dans notre langage courant, même si bien peu connaissent sa signification réelle – par … ASFI, pour Accès Sans Fil à Internet. De même la Commission ne veut plus que nous disions spammer (ou son vocable franglais spammeur) et veut que nous le remplacions par … arroseur ! Autrement dit, ceux qui nous emm… à longueur d’année à nous envoyer des messages nous invitant à consommer du viagra ou à augmenter notre potentiel sexuel, à récupérer des logiciels au cinquième de leur prix ou à visiter des pages cochonnes, ne seraient que des jardiniers ?! A moins qu’il ne s’agisse de sapeurs-pompiers ! Concentrée tout de même sur les textes officiels, la Commission a également ciselé un substitut à hot spot, déjà utilisé (point d’accès) ainsi qu’un clone franco-français du MMS dont le nom devient Message Multimédia … Avouez que ça change tout !

Reste à savoir si vous et moi avons envie d’utiliser ces vocables qui sonnent plus ou moins bien à l’oreille… Quand, il y a plus de 35 ans, deux hauts commis de l’Etat proposèrent de traduire et remplacer « Computer » par « Ordinateur », en dépit de son usage divergent dans la Bible, peu d’observateurs auraient à l’époque parié un kopek sur le succès exclusif à la France de ce mot (90% de la population mondiale ne traduisant pas le mot « Computer » et se contentent de l’assaisonner phonétiquement à leur sauce). De même quand Jacques Toubon invita en 1987 les français à remplacer un certain nombre de noms anglais par un équivalent dans la langue de Molière, on se souvient encore des quolibets qui accompagnèrent ces propositions. Certaines étaient sans doute justifiées, mais qui auraient pensé que le mot « baladeur » (avec un seul « l ») l'emporterait sur « Walkman » (une marque de Sony) ?

Deux sites à découvrir ou a redécouvrir :
thelexic.com
gitep.fr